Vivre ensemble

Recherchez une information précise.

« Vivre ensemble  » ou encore mieux « Bien vivre ensemble »

Cette notion demande l’implication de chaque citoyen au quotidien dans l’intérêt de tous. Le bien vivre commence par le respect des autres mais également des biens mis à la disposition de tous. Nous avons tous envie de « bien vivre » dans notre village et d’avoir des relations cordiales fondées sur la franchise et la considération. Pour y parvenir mobilisons-nous tous en respectant la réglementation en vigueur, que nous vous invitons à consulter (arrêtes municipaux), tout en sachant que les mots : civisme, liberté, respect de l’autre et de notre environnement, responsabilité individuelle, restent les clefs de ce « Bien Vivre Ensemble ». N’oublions pas que la communication entre voisins, entre citoyens est fondamentale.

Mon village, je l’aime PROPRE

DÉJECTIONS CANINEStéléchargement

Le plaisir que l’on peut prendre à se promener dépend pour beaucoup de la propreté du village et de ses espaces verts. Quoi de plus désagréable que de marcher les « yeux rivés » au sol pour éviter les déjections. Cela est insupportable en termes d’hygiène et de santé publique.Il vous suffit de vous munir d’un petit sac plastique pour ramasser la déjection animale et de le jeter dans la poubelle la plus proche surtout au niveau des espaces verts où gambadent nos enfants et petits-enfants.

Ce que dit la loi…« Toutes les déjections d’animaux de compagnie sur le domaine public sont formellement interdites. S’ils de récupèrent pas les besoins de leur chien, les contrevenants seront passibles d’une amende de 38€ pouvant s’élever à 150 € en cas de récidive ».

CONTAINERS D’ORDURES MÉNAGÈRES ET DE TRI SÉLECTIFImage3

Les containers sont à retirer de la voie publique et rentrés chez leur propriétaire aussitôt le passage du véhicule de collecte. Votre démarche permettra de respecter les règles d’hygiène et de salubrité publique.

bruler-dechets-vertsDÉCHETS VERTS
Le brûlage des déchets verts nuit à la qualité de l’air,  à la santé et peut être à l’origine de troubles du voisinage générés par les odeurs et la fumée. Pour ces raisons, il est interdit de brûler les déchets verts. Privilégions le compostage, le paillage ou la collecte en déchetterie ou à la benne dédiée à ces déchets route de Le Quesnoy.

Consultez le Guide pour l’arrêt du brûlage des déchets verts éditée par le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire.

DEPOTS SAUVAGES DE DÉCHETSdépôts-sauvages-interdit2
Tout objet déposé dans la nature (terrains, caches…) ou dans un coin d’une rue est considéré comme dépôt sauvage. Ces derniers sont interdit par la loi et passibles d’amendes (Articles L 541-2 et L 541-3 du code de l’environnement et Articles R 635-8 et R 644-22 du code pénal).

Depuis quelques temps, la municipalité et de nombreux gommegnions ont constaté des dépôts sauvages répétés dans la nature, ce qui constituent une atteinte à notre environnement.

Osez signaler en mairie ces nuisances près de chez vous ou lors de promenades. Vos repérages nous serviront pour poursuivre des actions de résorption de ces dépôts ou organiser des chantiers de nettoyage.

Mon village, je l’aime ACCESSIBLE

TROTTOIRS AUX PIÉTONS : PROBLÈME DE STATIONNEMENT

Un trottoir est un espace réservé aux piétons. A ce titre, le Code de la Route prévoit une infraction en cas de stationnement sur celui-ci. Ne nous stationnons pas devant les portes des particuliers, sur les passages piétons, les places réservées aux personnes handicapées…laissons les trottoirs aux piétons afin de faciliter le déplacement en toute sécurité de nos familles, de nos seniors, de nos enfants et de nos personnes à mobilité réduite…Chaque propriétaire doit être en mesure de stationner ses véhicules dans son unité foncière.

TROTTOIRS AUX PIÉTONS : PROBLÈME DE CONTAINERS D’ORDURES MÉNAGÈRES ET DE TRI SÉLECTIF

HALTE-aux-bacs-qui-restent-sur-les-trottoirs-300x174

Les containers sont à retirer de la voie publique et rentrés chez leur propriétaire aussitôt le passage du véhicule de collecte. Votre démarche permettra de respecter l’espace public.

ÉLAGAGE DES PLANTATIONS EMPIÉTANT SUR LE DOMAINE PUBLIC

L’élagage du branchage des arbres peut être dicté par le souci de la sécurité des personnes qui empruntent une voie publique, communale ou départementale. Aussi le maire, au titre de son pouvoir de police, peut exiger des propriétaires qu’ils procèdent à l’élagage des plantations riveraines d’une voie publique. Il est interdit de laisser pousser des haies et des arbres à moins de deux mètres du domaine public (article R 116-2-5° du Code de la voirie routière), au-dessus d’un chemin rural (article R161-24), les branches et racines des arbres qui avancent sur son emprise doivent être coupées, à la diligence des propriétaires ou exploitants, dans des conditions qui sauvegardent la sûreté et la commodité du passage ainsi que la conservation du chemin. Les haies doivent être conduites à l’aplomb de la limite des chemins ruraux. La responsabilité du propriétaire riverain peut être engagée si un accident survenait en raison de la violation des dispositions relatives aux plantations en bordure d’une voie publique. Le maire peut faire procéder aux travaux d’office aux frais du riverain, après mise en demeure par lettre recommandée avec AR et restée sans effet.

Mon village, je l’aime SECURISE

PARTICIPATION CITOYENNE

Ce dispositif est fondé sur la solidarité des voisins de même quartier axée vers la prévention des actions délictuelles et de délinquance, notamment vis-à-vis des atteintes aux biens (vols de voiture, cambriolages, etc.).

Le but est alors de parvenir à créer une chaîne de vigilance dans chaque quartier, dans laquelle les habitants référents seront invités à signaler toute anomalie (présence suspecte, véhicules ou comportements inhabituels).

En associant ainsi population, élus et services de gendarmerie, et en faisant s’échanger l’information entre eux, les bénéfices escomptés sont multiples : baisse des faits de délinquance, liens de voisinages renforcés et rapports avec les forces de l’ordre pacifiés.

Outil de prévention supplémentaire dans la lutte contre les faits délictueux, sa mise en place s’est initiée par la signature d’un protocole le 24 juin 2015 à la salle des Fêtes de Gommegnies, en présence :

  • de Madame Virginie KLES, sous-préfète de l’arrondissement d’Avesnes-sur-Helpe,
  • du Major Robert DUCROCQ, commandant de la brigade Territoriale Autonome de Le Quesnoy,
  • De Monsieur Jean-Yves FIERAIN, maire de Gommegnies.

RESPECT DU CODE DE LA ROUTE   

Code de la Route1
Nombre de véhicules dépassent la vitesse autorisée, mettant en danger nos concitoyens et particulièrement nos enfants. Ensemble, faisons l’effort citoyen de respecter les limitations de vitesse, les priorités et autres règles de conduite. Soyons vigilants et courtois. N’oublions pas que dans notre village, la vitesse est limitée à 50 km/h et que nos rues sont empruntées par de nombreux piétons ayant une priorité absolue !

DÉNEIGEMENT   deneigement

En cas d’épisode neigeux, la commune de Gommegnies met en œuvre des moyens pour déneiger les chaussées principales du village et créer des cheminements piétons. Mais nous rappelons à tous les gommegnions, qu’il est de leur ressort en tant que riverain (locataire ou propriétaire) d’enlever neige et verglas devant leur habitation (ou commerce).

Nous vous précisons que les services postaux demandent impérativement que l’accès  aux boîtes aux lettres soient soit déneigé et salé. Sinon ils se réservent le droit de mettre votre courrier en instance au bureau de poste le plus proche. Nous comptons sur votre collaboration et vous en remercions par avance.

ANIMAUX ERRANTS   animaux-errant1

Si vous apercevez un animal de compagnies errant sur la voie publique, merci de la signaler en mairie qui contactera les services compétents : la Société de Protection des Animaux de Marly (34 route de Préseau 59770 Marly, téléphone : 03 27 20 01 40). Vous ne devez en aucun cas prendre en charge vous-même l’animal : risque de morsure, d’accident, de dégradation dont vous porterez la responsabilité.

Mon village, je l’aime CALME

NUISANCES SONORES CAUSEES PAR LES TRAVAUX DE JARDINAGE: Tonte, Elagage, Tronçonnage, Débrousaillage, Taillage de Haies…TRAVAUX JARDINAGE

Concernant tous les travaux de jardinage, un arrêté municipal fixe la règle : tous ces travaux utilisant des appareils susceptibles de causer une gêne pour le voisinage en raison de leur intensité sonore : tondeuse, motoculteur, tronçonneuse, débroussailleuse…ne sont autorisés qu’aux horaires suivants :

du lundi au samedi de 8h30 à 20h00 et le dimanche et jours fériés de 9h00 à 12h00.

NUISANCES SONORES CAUSEES PAR LES ANIMAUX

Chaque maître est responsable du comportement de ses animaux. À ce titre, l’article 1385 du Code civil indique qu’il doit répondre du  comportement  bruyant de ces derniers. A noter les propriétaires de chiens qui aboient de manière répétée et intempestive encourent des sanctions civiles et pénales.