TAIRE OU BIEN DIRE

C'est ici est la devise de la commune, telle qu'elle est inscrite sur le porche du Château de Carnoy, où elle est accompagnée des armoiries du Comte de Gommegnies.

Toponymie

1117 : Gumeniis ; 1131 : Gumeneie ; 1135 : Gomingni ; 1144 : Gommeniis ; 1163 : Gominies ; 1169 : Gomewiis ; 1189 : Gommeignies ; 1192 : Goumegnies ; 1197 : Gomingnies ; 1206 : Gommeniis ; 1252 : Gomegnyes ; 1290 : Goumignies ; 1323 : Goumegnies ; 1349 : Gommegnies

Avant le début de notre ère les envahisseurs Nerviens, d’origine germanique, s’établirent dans notre région en s’intégrant aux Gaulois et subissant ensuite l’influence romaine.

Les noms de lieux habités tenaient souvent leur origine du nom de leur habitant ou propriétaire. Ils se sont souvent construits, grâce au mélange des cultures et des langues gauloises et germaniques, avec des suffixes de type –iacas donnés aux noms de personnes, qui selon les lois de la phonétique aboutirent à notre actuel ies, tels Landrecies ou Fourmies. 

De plus, dans la moitié nord de la France, de nombreux noms latins ont reçu un allongement en   inius ( Flavius - Flavinius ), et cet allongement a également profité à de nombreux noms germaniques se terminant en o, en donnant à leur tour des toponymes en  iniacas , pour aboutir à ignies  comme dans :Aldo  - Audignies ;  Mako - Mecquignies.

Et c’est un Germain, certainement nommé Gumo, qui est à l’origine du nom de Gommegnies, par l'allongement de la construction GUMO -iniacas (villas...sous-entendu ) c’est-à-dire le groupe de maisons/la propriété de Gumo .

 

Evolution démographique

Gommegnies avait 646 habitants en 1727, 802 en 1737, 1312 en 1774, 3048 en 1846, 3486 en 1870, 3517 en 1900, 2679 en 1921 au terme du premier conflit mondial, 2043 en 1946 après le second. Aujourd'hui, le village compte 2289 habitants.

Petite histoire des seigneurs de Gommegnies

En 1117 apparaît pour la première fois le nom d'un seigneur de Gommegnies : Alulfus de Gumenies. Certains seigneurs de Gommegnies s'illustreront, comme Guillaume de Gommegnies qui a participé à la IVe croisade aux côtés de Bauduin VI de Constantinople.

De 1202 à 1413, la terre de Gommegnies appartient à la famille de Jauche. Ses seigneurs ont combattu aux côtés du roi d'Angleterre Edouard III contre les Ecossais, aux côtés des chevaliers Teutoniques en Prusse et en Frise.

A la suite de la séparation de l'Empire de Charlemagne en trois parties, Gommegnies se trouvait en Lotharingie et reconnaissait l'autorité germanique. Par alliances féodales, les seigneurs de Gommegnies se sont retrouvés aux côtés du roi d'Angleterre contre la France au cours de la guerre de Cent ans. Cette guerre provoqua la destruction du village en 1340 par Jean de Normandie. 

En 1359, suite à l'alliance que les seigneurs de Gommegnies avaient contractée avec Edouard III, roi d'Angleterre, le village fut brûlé par le duc de Normandie et saccagé par les Français après un héroïque combat soutenu à Herbignies par le sire de Gommegnies et six de ses écuyers face à 340 adversaires

La terre de Gommegnies échoit alors successivement à la maison d’Esnes, puis à celle des  Croÿ en 1482 (le Hainaut passe à la Maison d’Autriche), des Bonard en 1506, des Albenbroeck en 1539 alors que le Hainaut est sous domination Espagnole avec Charles Quint. 

La ville fut à nouveau détruite en 1554 par Henri II à la tête des Français. Elle devint alors propriété des Helfenstein en 1559, des Hamal en 1613 avec la création du comté de Gommegnies en 1614 au profit de Guillaume, batard du Hamal, seigneur de Monceaux. Puis Gommegnies passa entre les mains des Van Etten en 1626 et des Furstenberg en 1635. En cette même année, l'église fut incendiée par des partisans nommés les "Qu'as-Tu-Là". Les habitants qui s'y étaient réfugiés périrent brûlés.

En 1647, la terre de Gommegnies fut achetée par Philippe François Franeau seigneur d'Hyon, époux de Jeanne, dame de Berlaimont, qui la maintint dans sa famille jusqu'à la fin du XIXe siècle.

Après la Révolution, la famille récupéra une partie de ses anciens biens, notamment le Bois de Gommegnies, le Bois Dame Agnès et les Haies de Foy qui ne furent déboisés qu'au milieu du XIXe siècle.

Edmond, Henri, comte de Franeau de Gommegnies est le dernier seigneur de Gommegnies, né en 1829 et décédé en 1891, sans descendance.
Le château de famille situé en face de la place du village, et où ne résida pratiquement jamais la famille de Franeau, fut vendu en 1880 au notaire de l'époque Maître Désenfant qui fit construire la partie donnat sur le parc.

Puis rapidement la plus grande partie des 143 maisons et 456 hectares qui restaient de la terre de Gommegnies fut vendue également.

L'évolution de Gommegnies au fil du temps

La région comprise entre le massif des Ardennes et l'Escaut était autrefois recouverte par la vaste forêt charbonnière qui tenait son nom du fait qu'on y produisait du charbon de bois. Au cours des siècles, des défrichements ont mité le tissu végétal et donné naissance à des clairières, à des essarts. C'est dans l’un deux, sans doute, qu'ont vécu les premiers habitants de Gommegnies. Là où se trouve aujourd'hui l'église, des fermiers et des artisans se sont installés. Avec le temps, leurs habitations se sont multipliées jusqu'à constituer un bourg, trop petit pour porter le nom de ville, trop peuplé pour s’appeler village.

Lorsque cette terre de Gommegnies sort de l'ombre au 13
e siècle, elle semble un ancien comté s'étendant de la forêt actuelle jusqu'à Wargnies, et d'Amfroipret jusqu'à la Rhonelle. Frasnoy, parfois nommé Frasnoy au Sart, et Preux au Sart étaient alors des sarts de cette grande terre qui englobait, sur les hauteurs voisines de sa limite, de nombreux bois comme les Haies de Gommegnies et de Hourdeau, et, contre Mormal, les bois de Carnoy, dame Agnès, d'Erpion et des Défois.

En 1473, la seigneurie de Gommegnies se composait de quatre villages : Gommegnies, Preux, Frasnoy et Petit-Wargny.
 Cette année-là, Philippe de Croy héritant de Jean, son père mort à Valenciennes en 1472, se vit échoir cette seigneurie en fief du duc de Bourgogne, comte de Hainaut. En 1469, Gommegnies, Frasnoy et Preux-au-Sart avaient respectivement 72, 45 et 36 feux.

En 1635, Vladislas, comte de Furstenberg, seigneur de Gommegnies, fit relief de sa terre pour son fils mineur François Christophe. Cependant, les hypothèques et les obstacles dressés par la Cour de Mons l'obligèrent à céder Frasnoy à Josse de Hertoghe, le Petit Wargnies à Nicolas Brassart et le fief du Planty de Preux- au-Sart à Michel Balicq. Ainsi fut définitivement démembrée la terre de Gommegnies

En 1678, du fait du rattachement d'Amfroipret à la France, Gommegnies cessa définitivement d’être un village frontalier.

 

Evolution des noms des rues de Gommegnies

  • Carnoy : anciennement Carnois
  • Rue du Centre : anciennement Grande Rue
  • Rue Charlot : anciennement Rue Calliaux
  • Rue de la Gare : anciennement Le Cavain
  • Rue Barbeau : anciennement Rue Barbo
  • Le Huyaume : anciennement Le Heaume
  • Rue Crombion : Rue Combrion
  • Cache Potier : anciennement Rue du Tour, Chemin du Tour ou encore Quemin du tour de procession
  • Rue de Mandenne : anciennement Rue Mandene
  • Rue des Saules : anciennement Les Saulx
  • Rue du Cheval Blanc : anciennement Blan Cheval
  • Rue du Grand Sart : anciennement Grand Sart ou Rue Grand Sart
  • Rue du docteur Fenez : anciennement Haute Rue ou Chemin du Pire

Quelques mots du "patois" de Gommegnies

  • Arbres : Arp
  • Armoire : Armor
  • Balais : Ramo
  • Bête : Byèt
  • Chaise : Kayèr
  • Chat : Ka
  • Chemise : Kémis
  • Coffre : Kof
  • Etable : Etol
  • Fenêtre : Fèrnyet
  • Fille : Fil
  • Fils : Fyo
  • Foin : Furac
  • Froid : Fro
  • Fromage : Frumac
  • Fumier : Fémyé
  • Herbe : Erp
  • Jardin : Gàrde
  • Oeuf : Yö
  • Poireau : Poryo
  • Toujourd : Tudi
  • Vache : Vàk
  • Voie : Vwé

Sources :  Noms de lieux du Nord-Pas-de-Calais ; Denise Poulet.
Jean Pisson.
Démographie et Sté en Hainaut, Gommegnies et Frasnoy fin du XVIIe milieu du XVIIIe ; Maurice Payen.

Mairie de Gommegnies

71, Place du Général de Gaulle
59144 Gommegnies

03 27 49 91 78

Écrire à la mairie.

Horaires d'ouverture

Du mardi au vendredi :
De 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00

Le samedi :
De 9h00 à 12h00

Accueil fermé le lundi


© 2020 Mairie de Gommegnies, tous droits réservés